Traductions du hongrois pour l’édition :

– Deux nouvelles de Dezsö Kosztolanyi, in L’Oeil de mer (Presses Orientalistes de France, Tome 1 / 1986, Tome 2 / 1987)

– Trois Anges me surveillent, roman de Péter Esterhazy (Gallimard, 1989, en collaboration avec Agnès Jarfas)

– Les Malheureux, pièce de Milan Füst (Editions Théâtrales, 1990, mise en voix par des Comédiens Français en 1990 et par le Théâtre du Rond-Point en 1995)

– Cure d’ennui, six écrivains hongrois autour de Sandor Ferenczi : Mihaly Babits, Géza Csath, Milan Füst, Frigyes Karinthy, Dezsö Kosztolanyi, Gyula Krudy (Gallimard, collection Connaissance de l’inconscient, 1992)

– Une Femme sur le front, récit de Alaine Polcz (Noir sur Blanc, 1995)

– Cahier littéraire et présentation de la langue hongroise, in Guide Gallimard Budapest (Gallimard, 1999)

– Le Froussard, pièce tout public de Pal Békés, in Théâtre hongrois contemporain (Editions Théâtrales, 2001, mise en voix par des Comédiens Français en 2001, création par le Théâtre du Sable en 2002 à Guyancourt suivie d’une tournée en France, Compagnie du Chat qui louche, Compagnie Vaïnamoïnen)

– Rue de la Chimère, roman de Julia Székely (Buchet-Chastel, 2005 ; Libretto, 2015)

– Dix essais du catalogue de l’exposition Nicolas II Esterhazy, un Prince hongrois collectionneur au Château de Compiègne (Réunion des Musées Nationaux, 2007)

– Kornél Esti, cycle de nouvelles de Dezsö Kosztolanyi (Cambourakis, 2009 ; édition de poche, 2012)

– La liberté de l’animal, préface de Lászlo F. Földényi à Niki de Tibor Déry (Circé, 2010)

– Métamorphoses, nouvelle de Attila Bartis, in Odessa transfer (Noir sur Blanc, 2011)

– Le Chant, nouvelle de Andras David, in Zénon 3000 (Les Lettres Européennes, 2011)

– Notes de mise en scène de Sara Korin pour Thésée universel de László Krasznahorkai (Vagabonde, 2011)

– Seul l’assassin était innocent (titre provisoire), roman de Julia Székely (Phébus, à paraître en 2015)

Traductions du hongrois pour des périodiques :


– « Agnès », extrait d’un roman de Péter Esterhazy (Le Serpent à plumes, 1989, en collaboration avec Ibolya Virag)

– « Cantata Profana », poème de Béla Bartok (Cahiers d’Etudes hongroises n°1, 1989, en collaboration avec Lajos Nyéki)

– « Le Cigare de Freud », chronique de Dezsö Kosztolanyi (Nouvelle Revue de psychanalyse n°41, 1990)

– « J’étudie la vie psychique », chronique de Frigyes Karinthy (Nouvelle Revue de psychanalyse n°42, 1990)

– « L’Escalier », nouvelle de Ivan Mandy (L’Infini, 1991, en collaboration avec Ibolya Virag)

– « Nocturne ou le Retour du diable boiteux », extrait d’un récit de Péter Zirkuli (Nouveaux Cahiers de l’Est, 1992)

– « Une Journée du monde », nouvelle de Péter Lengyel (Nouvel Observateur, 1994)

– « La Psychologie du tourisme », article de Sandor Ferenczi (Topique, 1994)

– « Intonation, formation de caractères et création de types chez Mozart », article de Jozsef Ujfalussy (Université des Sciences humaines de Strasbourg – UFR Arts, 1999)

– « Poète et public », article de Endre Ady (Siècle 21 n°1, 2002)

– « Vignettes », cinq fictions brèves de Pal Békés (Siècle 21 n°2, 2003)

– « La Place du chamanisme dans l’histoire de la culture hongroise », article de Mihaly Hoppal, et « Etat de la recherche sur la musique et la danse populaires », article de Laszlo Felföldi et Istvan Pavai (Ethnologie Française, 2006)

– « La Sélection mondiale secrète », extraits d’un roman de Laszlo Darvasi (Annales de la Villa Mont-Noir, 2006)

– « Une école pas comme les autres », article de Péter Igo-Kemenes (Montage n°1, 2 et 3, 2008)
– « Tandem », nouvelle de Andras David, in « Fictions européennes » (Espace(s), 2008)
– « Oraison funèbre » de Sandor Marai, in « Souffrance et Littérature dans l’extrême oppression » (Actes de Colloque, Université de Lille 3, 2013)

Traduction du hongrois pour des producteurs de cinéma :


– Dix heures et demie du soir en été, 2 versions d’un scénario de fiction de Judit Elek d’après Marguerite Duras (Feeling Productions, 1991)

– Fils de Caïn, scénario de documentaire de Marcell Gerö et Sarah Laszlo (JBA Productions, 2012)

Anime le débat « Auteurs hongrois » au Salon du Livre de Paris de 1989

Prix de traduction littéraire :


– Grand prix de la Fondation Füst 1991
– Premier prix de la Foire de Francfort 1999 – Hongrie sans frontières

Consultante de la Commission Traducteurs du Centre National du Livre

Laisser un commentaire