Mon livre hongrois préféré

En avril 2020, en pleine période de confinement, l’Institut hongrois de Paris vous avez proposé de présenter votre livre hongrois préféré dans un bref enregistrement vidéo. Les amateurs de la littérature hongroise n’ont pas manqué à l’appel. Leurs témoignages passionnants et sincères ont été publiés chaque semaine sur le site de l’Institut. Ces vidéos expriment et transmettent un véritable plaisir de lecture et révèlent un large éventail d’œuvres littéraires accessibles en français. Elles ont donc toute leur place ici.

Gyula Krúdy : L’affaire Eszter Solymosi

Présenté par Jean-Luc Soulé

A tiszaeszlári Solymosi Eszter, traduit par : Catherine Fay(Albin Michel, 2013)

Agota Kristof : La trilogie des jumeaux

Présenté par José Manuel Ribo

Le Grand Cahier, La Preuve, Le Troisième Mensonge
(Points, 2006)

Miklós Vámos: Le Livre des pères

Présenté par Sylvie Guérin-Varrechard

Apák könyve, traduit par : Joëlle Dufeuilly(Denoël, 2007)

Attila Bartis : La Tranquillité

Présenté par Philippe Stollsteiner

Nyugalom, traduit par : Natalia Zaremba-Huzsvai et Charles Zaremba(Actes Sud, 2007)

Ferenc Molnár : Les gars de la rue Paul

Présenté par Adam Biro

A Pál utcai fiúk, traduit par : André Adorjan et Ladislas Gara(Hachette, 2007)

Sándor Márai : La Nuit du bûcher

Présenté par Jean-Luc Soulé

Erősítő, traduit par : Catherine Fay(Albin Michel, 2015)

Zsuzsa Bánk : Les jours clairs

Présenté par Judit Lukács

(Die hellen Tage) traduit par Olivier Mannoni(Piranha, 2015)

Miklós Bánffy : La Trilogie de Transylvanie

Présenté par Jean-Luc Soulé, président de la société MEC’ENE/Mécénat & Entreprise

(Erdélyi Történet trilógia) traduit par Jean-Luc Moreau(Phébus, 2010)

Sándor Márai : Journal. Les années hongroises 1943-1948

Présenté par Hervé Ferrage, conseiller culturel adjoint à New York

(A teljes napló 1943-1944) traduit par Catherine Fay, postface d’András Kányádi(Albin Michel, 2019)

Béla Osztojkán : Jóska Átyin n’aura personne pour le lui rendre

Présenté par Jean-Luc Desjardins de l’association Amitiés Touraine – Hongrie

Traduit par Patricia Monsorgé(Fayard, 2008)

István Örkény : Recette

Présenté par Judit Karinthy

Traduit par Tibor Tardos(Minimythes, Corvina, 2001)

István Kemény : Gant

Présenté par Beatriz de Val Arruebo

Traduit par Guillaume Métayer(Deux fois deux, Caractères, 2008)

Zoltán Szabó : L’effondrement, journal de Paris à Nice, 10 mai 1940-23 août 1940

Présenté par François Lalliard

Trad. du hongrois et annoté par Agnès Járfás, préf. de Gyula Sipos
(Éditions Paris Exils, 2002)

Lajos Kassák : Vagabondages

Présenté par Magdolna Gucsa

Traducteur : Roger Richard
(Séguier, 2020)

Sándor Márai : Les Braises

Présenté par Ludivine Delnatte

Traducteurs : Marcelle Regnier et Georges Regnier

(Albin Michel)

Laisser un commentaire