La rose de Kichinev d'Ottó Tolnai

2015.07.21.

Le Temps des Cerises, 2015
Traduction : Anna Bálint et Cécile Kovacshazy

Dans l’épopée La Rose de Kichinev, publiée en 2010, OttoTolnai met en poésie une ville sans charme, Kichinev – le nom soviétique de Chişinau, capitale de la Moldavie. C’est à Kichinev que se trouverait cette rose, ce trésor de beauté qui est l’objet de la quête d’un poète simplet, l’Orphée d’un hospice pour vieux esseulés. La rose de Kichinev est telle la rose de Jéricho. Dans le règne animal, on l’assimilerait au phœnix. Autant d’êtres vivants qui renaîtront de leur désastre, qui renaîtront de leurs cendres.

Traduit du hongrois, préfacé et annoté par Anna Bálint et Cécile Kovacshazy
Édition bilingue

page précédente