Mort de Miklós Hubay 

2011.05.12.

Le dramaturge, traducteur et essayiste hongrois, Miklós Hubay est mort à l’âge de 94 ans.

Né en 1918 à Nagyvárad (aujourd’hui en Roumanie), Miklós Hubay voit sa première pièce présenter en 1942 au Théâtre national de Budapest. En 1946, il est nommé directeur de la Bibliothèque hongroise de Genève. Grâce à son appui, beaucoup d’écrivains, artistes et musiciens bénéficient de bourses dans la ville suisse. Après son retour en Hongrie, il devient enseignant à l'École supérieure d'art dramatique et cinématographique de Budapest et adaptateur au Théâtre national. En 1957, il est démis de ses fonctions pour des raisons politiques. Avec István Vas et György Ránki, il crée la première comédie musicale hongroise Trois nuit d’un amour.
 

Pendant des années, il travaille comme scénariste et traducteur. Du 27 octobre au 2 novembre, il dirige l’émission littéraire de la Radio hongroise libre transmise depuis le Parlement.

Après une longue période sans emploi, son nom sera lié à Florence où il enseignera la littérature hongroise entre 1974 et 1988. A partir de 1981, il est le président de l’Association des écrivains pendant cinq ans et à l’initiative de la Journée du drame hongrois.
 

Entre 1987 et 1996, il enseigne de nouveau à l'École supérieure d'art dramatique et cinématographique. Dès 1991, il occupe d’importantes fonctions au Pen Club Hongrie.

Décoré par le prix Attila József (1955, 1965, 1975), Miklós Hubay était également lauréat du prestigieux prix Kossuth (1994) et de la Croix médiane de l’Ordre du Mérite de la République de Hongrie.
 

Ses œuvres traduites en français :

Le carnaval romain : catharsis en deux actes / trad. László Pődör et Anne-Marie de Backer // Théâtre hongrois d’aujourd’hui. – Budapest : Corvina ;
Paris : POF, 1979. – p. 83-135
 

Mon journal sans moi / trad. Mihály Gergelyi // Le P.E.N. hongrois, n° 20. – Budapest,
1979, n° 20. – p. 23-30

Néronissime ou l’Empereur s’amuse : suivi de L’École des Génies / trad. et adapt. JeanLuc Moreau. – Paris : Publications Orientalistes de France, 1984. – 151 p.
ISBN 2-7169-0205

L’Empire des songes / trad. Jean-Luc Moreau. – Budapest : Litera Nova, 2000. – 181 p.
ISBN 963-9212-38-5
Eux savent ce qu’est l’amour : ou Tragédie burlesque en un acte ; L’Empire des songes : ou
Les Dieux ! Où sont passés les Dieux ! ; L’Ecole des génies : Tragédie à une voix.

 

 

page précédente