Le Trompettiste tchèque de Dezső Kosztolányi

Voici trente ans, un drôle de contrôleur bulgare frappait pour la première fois à la porte des français, embarqués depuis dans un voyage truculent à travers l’œuvre de Deszo Kosztolányi. Les nouvelles présentées dans ce recueil – véritables perles de jeunesse publiées avant la Grande Guerre – préfigurent toute la richesse du style de ce maître de la forme courte : il y manie magistralement la plume, et dose déjà à la perfection humour, angoisse et poésie. Ainsi, un Homère désabusé se métamorphose en journaliste opportuniste ; Barbe-bleue se mue en médecin attentif tandis qu’un colonel aux airs de militaire prussien se débat pour imposer sa loi dans la province magyare ; et qu’un trompettiste tchèque, aveuglé par l’admiration, prend en filature un Beethoven revenu à la vie, gagnant ainsi sa place dans l’express hongrois qui, sous l’œil bienveillant du fameux contrôleur, poursuit son étonnant chemin sous nos latitudes.

Cambourakis, 2015
Traduit sous la direction d’András Kányádi

Laisser un commentaire