« Le déblayeur de cadavres » de Zoltán Danyi

Acclamé par la critique hongroise, le roman est aujourd’hui inédit en France. Nous en proposons un extrait dans la traduction de Jean-Louis Pasteur.

Tentative désespérée d’échapper aux souvenirs des guerres de Yougoslavie, le roman de Danyi Zoltan nous plonge dans la crise identitaire de toute une génération issue de ce conflit meurtrier. Hongrois de Voïvodine, le protagoniste erre entre Berlin, Budapest, Split et une Amérique imaginaire à la recherche d’une paix intérieure introuvable. Ces pérégrinations dans l’espace et dans les méandres de la mémoire nous laissent entrevoir un passé traumatisant.

Zoltán Danyi est né à Zenta (Serbie) en 1972. Il est auteur de trois recueils de poèmes, Le déblayeur de cadavres (A dögeltakarító, Magvető, 2015) est son premier roman.

Découvrez un extrait du livre dans la traduction de Jean-Louis Pasteur, premier prix du concours de traduction de l’Institut hongrois (2019).

Laisser un commentaire