20/01/2016

Les Orphées du Danube. Jean Rousselot, Gyula Illyés et Ladislas Gara

Institut hongrois de Paris

Présentation de livre

La littérature française, depuis le Siècle des Lumières, a toujours influencé la culture hongroise. L’une des plus belles preuves de ces liens, dans la deuxième moitié du 20e siècle, fut l’amitié sincère liant trois hommes, l’écrivain et traducteur Ladislas Gara et les deux grands poètes Gyula Illyés et Jean Rousselot. Christophe Dauphin, poète lui-même, directeur de la revue Les Hommes sans Épaules, secrétaire général de l’Académie Mallarmé et qui fut l’ami de Rousselot y a trouvé un très beau sujet, essais et poèmes à l’appui. Ainsi naquit sous sa plume et celle de l’historienne d’art Anna Tüskés, Les Orphées du Danube (éditions Rafael de Surtis/Editinter 2015), qu’ils présentent en compagnie de l’écrivain et journaliste André Farkas, ami proche de Gara. Poèmes lus par Eurydice El-Etr, comédienne.

Institut hongrois de Paris
20 janvier 2016 à 19h
Entrée libre

page précédente