13/11/2013

Destins juifs (et) hongrois 

Institut hongrois de Paris

Présentation des livres: L’Affaire Eszter Solymosi (Albin Michel) de Gyula Krúdy et Filature d’Iván Sándor (L'Harmattan).

Mercredi des bouquins L’Affaire Eszter Solymosi de Gyula Krúdy (Albin Michel, 2013, traduit du hongrois par Catherine Fay) Inspiré de « l’affaire de Tiszaeszlár » qui, en 1882, déclencha une flambée d’antisémitisme dans le pays, et aboutira à un procès, le romancier Gyula Krúdy reconstitue le drame, brossant le tableau d’une société hantée par ses haines et ses peurs. Œuvre présentée par Catherine Fay, traductrice et Guillaume Métayer, chercheur au CNRS, traducteur littéraire. Extraits lus par Anne Lelièvre, Dominique Verrier, comédien et Anikó Kiss.

Filature d’Iván Sándor, (L'Harmattan, 2013, traduit du hongrois par Georges Kassai et Gilles Bellamy). Dans les derniers mois de 1944, dans une Hongrie livrée à la terreur, la plupart des Juifs hongrois ont été déportés. Ceux de Budapest, réussissent parfois à échapper à leur sort. Le livre présente les périples d'un jeune juif, racontés par le vieil homme qu’il est devenu. Œuvre présentée par Norbert Engel, inspecteur général des affaires culturelles, extraits lus par Mátyás Simon, comédien. En présence de l’auteur.

13 novembre à 19h
Institut hongrois de Paris
Entrée libre

page précédente