« Paris en toutes lettres »
Lecture-rencontre avec János Háy

13/06/2010 17:00 - 13/06/2010 19:00

Institut hongrois de Paris

à l’occasion de la parution de sa pièce
Le veilleur de pierres (L'Espace d'un instant)

Le programme s’articulera autour d’une lecture de la pièce par la compagnie du Théâtre national de Syldavie, dirigée par Dominique Dolmieu, et d’une rencontre avec János Háy et sa traductrice, Françoise Bougeard.

Histoire
Un village minier de Hongrie. P’tit Géza, débile léger, est embauché à la carrière de pierres récemment rachetée par les Allemands qui tiennent à ce que les normes de sécurité soient respectées. Le jeune homme prend très au sérieux ce premier emploi, sans doute sous-payé, qui consiste, du haut d’un mirador, à regarder passer des pierres sur un tapis roulant. Bouton vert, bouton rouge. Si quelque chose tourne mal, il doit appuyer. Mais voilà, rien ne se passe jamais. Il est déprimé et se sent inutile. Les ouvriers simulent un accident afin de retenir Géza... Rien n’y fait, il partira quand même, persuadé d’être responsable de la mort de quelqu’un.

János Háy

Ecrivain, poète, János Háy est né en 1960 à Vámosmikola (Hongrie). Après des études de russe à Szeged et d’esthétique à Budapest, il a travaillé comme enseignant jusqu’en 1989, puis comme éditeur de 1989 à 2004 (Éditions Holnap, Pesti Szalon, Palatinus). Il a débuté sa carrière d'écrivain par des poèmes dans la première moitié des années 1980. Son premier recueil (Je marche vers toi sur la promenade) est paru en 1989. Depuis, il a publié dix-sept livres. Outre les poèmes, il écrit des nouvelles, des romans et des pièces de théâtre. Il est également l’auteur d’innombrables dessins et peintures. Il illustre lui-même ses livres dont il conçoit aussi les couvertures. En tant que romancier, il a gagné la reconnaissance de la critique et du public avec son premier roman intitulé Djigerdilen qui se déroule à l’époque de l’occupation ottomane. Depuis quelques années, il est également auteur de pièces de théâtre à succès traduites dans de nombreuses langues et montées à l’étranger.

Avec le soutien de la Maison d’Europe et d’Orient.

 

page précédente