Auteur : Gábor Orbán

Ádám Bodor : Rebi

Texte constitué de passages traduits par les lauréats du concours de traduction de l’Institut hongrois de Paris : Jean-Louis Pasteur, Rebeka Balogh, Thomas Sulmon, Antonia et André Jullien.

Petri éternel

Le poète György Petri était un critique incisif de l’hypocrisie ambiante qui régnait à l’époque Kádár. Vingt ans après sa disparition et trente années après la transition démocratique en Hongrie, nous évoquons sa mémoire avec son confrère Renátó Fehér, né l’année de la chute du mur de Berlin.

Márai diariste

Une première sélection du Journal de Sándor Márai (Les années hongroises 1943-1948) sort chez Albin Michel en septembre. Nous en avons discuté avec les directeurs de cette publication, la traductrice Catherine Fay et András Kányádi, maître de conférences à l’INALCO.

Load more