ZELK, Zoltán (Zelkovits)

1906, Érmihályfalva  – 1981, Budapest

Fils d’un cantor de village, son père décède quand il a quatorze ans. Il vit de différents travaux et occasionels et prend part au mouvement des Jeunes travailleurs de Transylvanie. Ses premiers poèmes sont publiés par Lajos Kassák en 1925. Emprisonné puis expulsé de Hongrie en raison de ses activités communistes, il y revient sous de faux noms. En 1942, il est emmené en camp de travail en Ukraine, d’où il s’évade au bout de deux ans, vivant dans la clandestinité jusqu’en 1945. Journaliste et poète engagé auprès du parti communiste, il fonde également le journal pour enfants Petit Tambour (Kisdobos) par le biais duquel il fait publier des auteurs mis à l’écart. Dans les années 1955-56, il critique ouvertement le régime dans lequel il avait pourtant sa place. Emprisonné en 1957, il est libéré au bout d’un an par amnistie et peut de nouveau publier à partir de 1962.

page précédente