TORMAY, Cécile de

1876, Budapest – 1937, Mátraháza

Issue d’une famille aristocratique, elle collabora à diverses revues avant de fonder la sienne en 1922. Portant le titre de Napkelet (Orient), elle entendait faire pendant à la célèbre revue Nyugat (Occident). Le roman qui la rendit célèbre en Hongrie fut très vite traduit et publié en français dans La Revue de Paris, par l’entremise de Gabriele d’Annunzio qui, séduit par ses contes symboliques, les avait adaptés en italien. Elle s’opposa violemment à la Commune de Béla Kun au travers d’un livre intitulé Le Livre proscrit, scènes de la révolution communiste en Hongrie (1922), et plus généralement à tout ce qui symbolisait pour elle la disparition de la dite « Hongrie historique », dont La Vieille Maison, roman de famille de trois générations, se fait la chronique.

page précédente