TINÓDI LANTOS, Sebestyén

vers 1510, Tinód – 1556

Soldat puis scribe du seigneur Bálint Török, Tinódi suivit dans diverses forteresses et châteaux forts son maître tombé sous la coupe du Sultan après la prise de Buda en 1541. Il fut annobli grâce à Tamás Nádasdy, puissant seigneur humaniste, mécène des savants, dont Tinódi relaya les aspirations politiques. « Le gros de son oeuvre littéraire se compose de chroniques versifiées relatant les luttes de son pays contre le Turc, dans lesquelles il informait, aussi fidèlement que possible, ses compatriotes sur les événements de la guerre et essayait de les encourager en vue d’une lutte armée. Il publia ses oeuvres, accompagnées de mélodies de sa composition, à Kolozsvár, en 1554, sous le titre de Cronica ». (Klaniczay, 1981)

page précédente