TARDOS, Tibor

1918, Berettyóújfalu – 2004, Paris

Ayant quitté la Hongrie pour Paris en 1938, il étudie la topographie à la Sorbonne et entre dans la Résistance en 1940. De retour en Hongrie en 1947, il est exclu du Parti et passe une année en prison (1957-1958). Il s’installe à nouveau à Paris en 1963 où il traduit la littérature française en hongrois et en français la littérature hongroise, notamment Örkény, avec qui il entretient une correpondance régulière et qu’il adapte très librement. Lui-même écrit en hongrois et en français des textes en prose portant la marque de l’absurde et une vision ironique de l’histoire.

page précédente