SZENCI MOLNÁR, Albert

1574, Szenc – 1634, Kolozsvár

Grand rénovateur de la langue hongroise, Albert Szenci Molnár fut, aux côtés de János Rimay, un poète éminent de la Renaissance tardive. Après avoir passé de nombreuses années à l’étranger, notamment dans les grandes villes calvinistes allemandes, telles que Heidelberg, il termina sa vie en Transylvanie, à Kolozsvár. « Parmi ses nombreuses oeuvres originales et ses traductions, il convient de mentionner surtout sa grammaire hongroise, son dictionnaire hongrois-latin et latin-hongrois, la première traduction hongroise des Institutions de Calvin, et, tout spécialement, ses traductions de psaumes. Parue en 1607, cette traduction utilise les psaumes dits de Genève de Clément de Marot et de Théodore de Bèze, en gardant rigoureusement leurs formes poétiques et leurs mélodies. Grâce à cela, Szenci Molnár devint l’un des réformateurs les plus remarquables de la versification hongroise, artisan du goût poétique par ses psaumes chantés jusqu’à nos jours sous leur forme originale ». (Klaniczay, 1981)

page précédente