PAP, Károly

1897, Sopron – 1944, Bergen-Belsen

Écrivain, Károly Pap était considéré entre les deux guerres
comme un des romanciers hongrois les plus prometteurs. Fils d’un rabbin très renommé de Sopron, Károly Pap s’insurge contre les traditions familiales et rompt très tôt avec ses parents. Ayant pris part à la Commune de Budapest, emprisonné pendant la Terreur blanche, il émigre à Vienne. A son retour en Hongrie, il est confronté à la politique répressive et à l’antisémitisme sans renoncer pour autant à publier de nombreux articles sur la situation des Juifs en Hongrie et les questions liées à l’assimilation. Auteur d’une prose expressionniste et tourmentée, habitée  par le désir de rupture et la recherche d’une appartenance, ainsi que le thème messianique – mais d’un Messie qui serait « non pas le médecin, mais le serviteur de la souffrance humaine. Cette figure, née de l’exigence de rédemption passionnée d’un révolté solitaire (...) est  l’Homme qui, sans cesse, succombe et se relève » (Pál Réz, 1974). En 2008, Clara Royer a reçu pour sa traduction de Irgalom (Miséricorde, à paraître en 2010), le prix Nicole-Bagarry-Karátson.

page précédente