OTTLIK, Géza

1912, Budapest – 1990

Géza Ottlik passe une partie de son enfance dans divers internats, dont le prytanée de Köszeg, ville frontière à l’Ouest de la Hongrie.  Diplômé de mathématiques et de physique, ses premiers textes (critique littéraire et récits) sont publiés dans Nyugat. Son grand roman, Une école à la frontière, traduit en français en 1964 au Seuil est publié en 1959 et marque toute une génération d’écrivains, ce dont témoigna le geste de Péter Esterházy qui copia à la main et sur une seule page la totalité du texte. Novateur par ses techniques narratives reposant sur la multiplicité (et la nonlinéarité) des plans temporels et des points de vue des différents narrateurs l’Ecole à la frontière est également un microcosme où se révèlent les mécanismes du pouvoir ainsi que les attitudes de révolte ou d’adaptation, et où s’élaborent les interprétations du monde.

page précédente