OLÁH, Miklós (Olahus, Nicolaus)

1493, Nagyszeben – 1568, Vienne

Miklós Oláh débuta sa carrière comme secrétaire de la reine Marie de Habsbourg, devenant vite un des membres les plus éminents de cet essaim d’humanistes qui entouraient la reine et qui voyaient en Erasme leur chef spirituel. Lui-même poursuivait avec celui-ci une correspondance assidue. Après la défaite de Mohács, Miklós Oláh passe une quinzaine d’années au service la reine aux Pays-Bas, avant de revenir en Hongrie où il exerça de hautes charges ecclésiastiques. « Poète humaniste de marque, il continua à écrire ses oeuvres en latin. C’est également en cette langue qu’il rédigea ses deux célèbres ouvrages en prose, Hungaria et Athila ». (Klaniczay, 1981)

page précédente