KOSZTOLÁNYI, Dezső

1885, Szabadka – 1936, Budapest

Poète, romancier et nouvelliste, essayiste et critique, traducteur. Entré très jeune à la rédaction de Nyugat, il y contribua très activement et joua un rôle de premier plan, avec ses essais et ses articles, dans le renouveau et l’ouverture à la modernité de la culture hongroise. Lui-même, par sa curiosité sans limite (pour la psychanalyse, mais aussi pour les cultures étrangères, dont il traduisit la poésie), par son indivualisme et son engagement dans diverses polémiques (sur l’avenir de langue hongroise, qu’il défendit face au linguiste français Antoine Meillet), « mondain travailleur » et dandy sans prétention, il incarna un nouveau type d’intellectuel. Styliste brillant de la langue hongroise, il est l’auteur d’une oeuvre  poétique encore peu connue en France, tandis que ses nouvelles et ses romans, très tôt traduits, sont redécouverts avec le plus vif intérêt depuis les années 1990. Amateur de paradoxes, esprit vif et inquiet, ses récits mettent en jeu les mécanismes les plus retors de la vie psychique, dans des compositions parfaites dans les formes brève, dans les réseaux tendus d’une écriture nette et incisive.

page précédente