KECSKEMÉTI VÉG, Mihály

Kecskémet (?) – XVIe siècle

« L’un des genres préférés de la Réforme fut, en Hongrie comme, d’ailleurs, également en Occident, la paraphrase des psaumes. L’une des plus belles fut écrite, en 1561, par Mihály Kecskeméti Vég, juge de sa ville natale de Kecskemét. C’est sur ce poème que Zoltán Kodály a composé son Psalmus Hungaricus, considéré comme l’une de ses meilleures oeuvres ». (Klaniczay, 1981)

page précédente