KARÁTSON, Endre (André)

1933, Budapest

Il quitte la Hongrie en 1956 pour Paris où il poursuit ses études, à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Sa thèse de doctorat sur Le symbolisme en Hongrie, l’influence des poétiques françaises sur la poésie hongroise dans le premier quart du XXe siècle a été publiée aux Presses Universitaires de France en 1969. Professeur émérite de Littérature comparée à l’Université Charles de Gaulle – Lille III, il a publié et dirigé de nombreux travaux et recherches dans ce domaine (Déracinement et littérature, 1982, Schopenhauer et la création littéraire en Europe, 1989, etc. ). Il est également le fondateur du prix Nicole Bagarry-Karátson qui récompense chaque année depuis 2003 des traducteurs de langue maternelle française traduisant la littérature hongroise. « Parallèlement à mon travail d’universitaire en France, je poursuis, en langue hongroise, une activité de prosateur publiant des recueils de nouvelles, dans l’émigration d’abord (…) puis en
Hongrie (…) A travers des espaces thématiques successifs – déracinement, tourisme, fantastique mon écriture s’attache à l’exploration ironique de la subjectivité, tout en s’efforçant de conférer à la nouvelle – genre de tradition plutôt réaliste – l’aptitude à mettre en scène et à organiser
en récit des réalités virtuelles. Les voix narratives protéiformes de mon dernier recueil situent dans une perspective grotesque, sournoisement conditionnée par l’inconscient, les paradoxes inhérents aux relations entre image, parole et société », écrit-il à propos de son oeuvre littéraire dans l’anthologie Auteurs hongrois d’aujourd’hui (Szende, 1996).

page précédente