HARASZTI, Miklós

1945, Jérusalem

Il est né à Jérusalem où ses parents, des communistes hongrois juifs, s’étaient installés pour fuir le fascisme et qui en 1948 retournent en Hongrie. Miklós Haraszti se fait connaître comme poète dès l’âge de dix-huit ans. En 1968, il introduit le « protestsong » avec l’anthologie Poètes, chansons, révolutions. Exclu de l’université pour fractionnisme et maoïsme, plusieurs fois arrêté et emprisonné ou placé sous surveillance policière, il travaille en usine, notamment dans une fabrique de tracteurs. Cette expérience lui inspire un livre en 1973 qui, non seulement est interdit de publication, mais lui vaut une nouvelle arrestation suivie d’un procès retentissant. Publié d’abord en Allemagne, Darabbér est traduit en 1976 en français sous le titre Salaire aux pièces : ouvrier dans un pays de l’Est. Rédacteur de la revue Beszélő paraissant ensamizdat, il prend une part active à l’opposition démocratique et continue de mener une activité politique après le changement de régime.

page précédente