FALUDI, Ferenc

1704, Németújvár – 1779, Rohonc

« Rien dans ses œuvres en prose ne faisait pressentir le poète notoire qu’allait devenir vers la fin de sa vie Ferenc Faludi, confesseur hongrois de l’église Saint-Pierre de Rome. De retour en Hongrie, cet abbé jésuite publia de nombreuses traductions dont le succès fut immédiat. Mais ce ne sont pas ses ouvrages en prose qui constituent la partie la plus importante de son œuvre. Son style, de plus en plus souple et châtié, l’orienta vers les genres lyriques. C’est lorsque l’ordre des jésuites fut dissous (1773) qu’il s’adonna à la poésie et écrivit les premiers poèmes vraiment modernes de la littérature hongroise. » (Klaniczay, 1981)
 

page précédente