ARANY, JÁNOS

 1817, Nagyszalonta – 1882, Budapest

Il est un des plus grands poètes du XIXe siècle, avec Vörösmarty et Petőfi. A la différence de ce dernier, une longue vie lui permit de mener à maturité une œuvre riche et prolifique. Dixième et dernier enfant d’une famille de la petite noblesse retombée depuis longtemps à la condition paysanne, il fut maître d’école et petit fonctionnaire dans sa ville natale. Il acquiert une gloire nationale avec Toldi (1847), poème épique célébrant les hauts faits d’un héros hongrois du Moyen Âge. Après l’écrasement de la révolution de 1848-49 qu’il soutient de son mieux et brisé par la mort de son ami Petőfi, il enseigne dans un lycée de province puis occupe de 1865 à 1879 le poste de secrétaire général de l’Académie des sciences, écrivant sur la littérature et travaillant à des traductions d’Aristophane et de Shakespeare. A côté de ses œuvres épiques inspirées par le passé médiéval ou les ancêtres légendaires des Hongrois (La Mort de Buda, 1864) Arany est un grand poète lyrique dont la perfection du mètre est aujourd’hui encore célébrée.

page précédente